Télécommandes radio

 
Fort de ses 38 années d'expériences dans le domaine de la radio, LEXTRONIC vous propose une gamme de télécommandes radio parmi les plus fiables et les plus performantes du marché. Ces dernières sont bien évidemment codées afin d'éviter les risques de déclenchements intempestifs.  

A ce titre, nous avons trouvé utile de rappeler ci-dessous quelques points techniques et notions élémentaires qui vous permettront d'établir votre sélection avec une plus grande efficacité
    
Le codage des émetteurs radio:
Les émetteurs radio, peuvent se classer en 3 catégories distinctes, suivant leur type de codage: 
 
1) Modèles à codage paramètrable:

Ces derniers intègrent généralement une série de petits dip-switchs (8 à 12 suivant les modèles) qui permettront à l'utilisateur de personnaliser son émetteur en positionnant ces "mini-inters" sur une position connue de lui seul.
   
Le récepteur associé à ces télécommandes dispose également des mêmes dip-switchs qui devront bien évidemment être positionnés dans la même configuration que ceux de l'émetteur pour valider la transmission et autoriser la commande
     

     
2) Modèles à codage pré-programmé:
Ces derniers disposent d'un codage fixe pré-programmé en usine différent pour chaque émetteur commercialisé. Ne possédant aucun dip-switch, ils ne peuvent pas être modifiés ou recopiés en cas de perte ou de vol.
   
Le récepteur qui les accompagne dispose d'une fonction "d'auto-apprentissage" qui permet de mémoriser le code de plusieurs émetteurs afin de ne réagir qu'à ces derniers (toute télécommande non mémorisée sera purement et simplement ignorée). Cet auto-apprentissage très rapide à faire, s'effectue en appuyant sur un bouton situé sur le récepteur et en émettant successivement avec tous les émetteurs à mémoriser. Les codes de ces derniers sont alors transférés en mémoire EEPROM, évitant une déprogrammation en cas de coupure d'alimentation du récepteur.
   
Nota: Pour les ensembles de télécommande dotés d'un récepteur à auto-apprentissage, il vous suffira en cas de perte d'un boîtier émetteur de procéder à une nouvelle programmation des télécommandes encore en votre possession, pour "effacer" automatiquement le code du modèle perdu, le rendant dès lors tout-à-fait inefficace sur votre installation.
   
       3) Modèles à codage "anti-scanner":
Encore appelés émetteurs à code variable, ces derniers sont dans le cadre d'une utilisation avec un système d'alarme, les modèles les plus sûrs disponibles à l'heure actuelle.

Sans aucun dip-switch, donc ni recopiable, ni modifiable, leur principe de fonctionnement repose sur l'utilisation d'un code composé de 2 parties:

  
La première, différente pour chaque émetteur est fixe et pré-programmée en usine.
   
La seconde présente l'avantage de changer à chaque émission radio (principe de codage "dynamique").

En fait, la première partie du code sert à "enregistrer" les émetteurs sur le récepteur grâce à la procédure d'auto-apprentissage expliquée ci-dessus et par la même à interdire la commande de tout boîtier non pré-alablement mémorisé.
La second partie du code intervient pour rendre impossible l'utilisation d'un scanner dans le but de piloter le récepteur en mémorisant l'émission d'un émetteur pour la "représenter" à nouveau au récepteur puisque grâce à l'utilisation de puissants algorythmes, il apparait qu'à chaque fois qu'un émetteur change de code, seul le récepteur sera en mesure de connaitre la prochaine valeur de ce dernier, seule autorisée à piloter le récepteur (le fait de présenter un "ancien" code déjà émis n'activera pas le récepteur).
   
De plus, le système est prèvu de telle sorte qu'une désynchronisation n'intervienne pas si l'émetteur est utilisé par inadvertance hors de portée du récepteur (sous réserve d'un nombre d'émissions successives limité, généralement à 128 fois !).
  
  
Les différents modes d'émissions:  
Indépendamment du type de codage retenu pour les émetteurs radio, on peut également classer ces derniers suivant le type d'émission.
   
Mode maintenu:
Ce dernier émet tant que son bouton est maintenu appuyé, en relâchant celui-ci, l'émission cesse. Idéal pour piloter un automatisme de façon très précise (treuils, rideaux roulants...).
    
Mode avec sauvegarde de pile:
Celui-ci coupe automatiquement son émission au bout de quelques secondes, même si on reste appuyé sur un de ses boutons (afin d'éviter de décharger les piles par inadvertance). 
    
Brouillage mutuel:
Nous vous rappelons qu'un même récepteur ne pourra être commandé par plusieurs émetteurs que si et seulement si ces derniers n'émettent pas en même temps, mais les uns après les autres. En effet, en cas contraire, le récepteur recevrait un "mélange" de plusieurs émissions codées (formant un nouveau code inconnu), qu'il ne comprendrait pas et ne traiterait pas.
 
 
Les différents types de sorties:
Les récepteurs des télécommandes présentées dans sur ce CD-ROM, disposent tous d'une ou plusieurs sorties sur relais (libre de potentiel).
   
Leurs fonctionnements peut être de 4 types, suivant les modèles proposés.
 
Modèles à sorties impulsionnelles:
Tant que le bouton de l'émetteur est sollicité, le relais du récepteur reste activé, en relâchant le bouton de l'émetteur, le relais "décolle". 
    
Modèles à sorties temporisées:
En appuyant sur le bouton de l'émetteur, le relais "colle" puis "décolle" après une temporisation réglable ou fixe suivant le modèle (même si l'utilisateur continue d'appuyer sur le bouton de l'émetteur). 
   
Modèles à sorties "M/A":
En appuyant sur le bouton de l'émetteur, le relais "colle", en appuyant à nouveau sur le bouton, le relais "décolle". 
    
Modèles à sorties "bistables":
En appuyant sur un premier bouton de l'émetteur, le relais "colle" et garde cette position sans consommation grâce à un effet mémoire (même en cas de coupure d'alimentation). En appuyant sur un second bouton de l'émetteur, le relais "décolle". Ceci permet de différencier les 2 positions du relais par 2 boutons distincts et en cas de doute sur la dernière fonction utilisée, d'appuyer simplement sur le bouton correspondant à la position désirée.
   
   
A propos des commandes simultanées...
Un récepteur est dit "à commandes impulsionnelles simultanées" si son émetteur est capable de lui envoyer plusieurs ordres en même temps. Ainsi avec un modèle 4 canaux, on pourra en appuyant sur les boutons 1 et 3, activer en même temps les relais 1 et 3 du récepteur. Si le bouton N° 1 est relâché au profit du bouton N°2, le relais 1 "décollera", et le relais N° 2 s'enclenchera (le relais N° 3 restant activé, puisque le bouton correspondant n'a pas été relâché). Dans le cas d'un ensemble à sorties impulsionnelles non simultanées, les relais ne pourront être enclenchés, que les uns après les autres.
    
   
Les différentes technologies utilisées...
On distingue généralement 2 types de technologies en ce qui concerne les systèmes de télécommandes. Les versions en modulation d'amplitude (AM) et les versions en modulation de fréquence (FM). Les seconds modèles disposant d'une meilleure immunité aux parasites et d'une meilleure propagation (d'ou une meilleur portée). Ils sont souvent utilisés au sein d'applications professionnelles.
    
Les récepteurs en modulation d'amplitude "AM" peuvent disposer d'un étage en superéaction ou en superhétérodyne (dans ce dernier cas, ces derniers sont plus sensibles (meilleure portée), plus stables (car stabilisés par quartz, resonnateur ou PLL) et également mieux immunisés que les modèles superéaction de part leur bande passante réduite).
   
Les récepteurs en modulation de fréquence "FM" disposent uniquement d'étage de réception en superhétérodyne.
  
     
Rappels sur les portées des ensembles de télécommandes...
Parce que toutes les installations mettant en oeuvre des télécommandes, présentent des caractéristiques différentes (type d'antenne utilisé, positionnement du récepteur, pureté "radio" du site, présence d'éléments perturbateurs, etc...), il est impossible de garantir une portée à 100%. Aussi, dans tous les cas de figure, il est conseillé par précaution, de prévoir une marge de sécurité afin d'être sûr de ne pas utiliser les ensembles en limite de portée.

Ainsi, ne choisissez pas une télécommande dont la portée limite est donnée pour 100 m afin de réaliser une commande à 90 m.

(!) A ce titre, toutes les portées indiquées sur notre site Internet sont données à titre indicatif, à vue, sans obstacle, ni source parasite, l'émetteur et l'antenne du récepteur étant à deux mètres du sol, sans dénivélation et en vis-à-vis. Il s'agit généralement de portées maximales.
   

Ces portées peuvent être affectées par un mauvais positionnement des antennes ou par des obstacles divers. Leurs effets peuvent être plus ou moins estimés en utilisant le tableau ci-après. Pour avoir une estimation de la portée pouvant être obtenue, il vous suffit de multiplier la portée max. des ensembles par le coefficient de propagation approprié à l'utilisation.

 Environnement  Coefficient
 Liaison sol / air ou sol / mer

 1~ 5 

 Champ libre, vis-à-vis

 1

 Présence d'arbres et de collines

 0,3 ~ 0,6 

 Milieu urbain

 0,1 ~ 0,5

 Intérieur d'immeuble (briques / pierres)  0,05 ~ 0,2
 Intérieur d'immeuble (béton armé)  0,02 ~ 0,05

 
L'expérience montre que le résultat d'exploitation dépend essentiellement du positionnement des antennes et de la maîtrise de l'antiparasitage. Il conviendra de ne pas placer l'ensemble de réception dans une enceinte formant un blindage (boîtier métallique, mur en béton armé, etc ...) afin d'éviter l'effet de cage de "Faraday" qui conduirait à une perte excessive de portée. Le cas échéant, le recours à une antenne extérieure sera nécessaire pour retrouver la portée.
  
En dernier lieu, sachez qu'il existe 2 type d'étages de réception, les modèles super réaction, plus simple et moins cher à mettre en oeuvre (avec en contre partie une bande passante plus élevée) et les modèles à étage superhétérodyne, ces derniers stabilisés par un résonateur offrent une plus grande stabilité en fréquence et une bande passante réduite, les protégreant d'avantage face aux perturbations des émissions pouvant survenir sur des fréquences proches. Choisissez donc impérativement des récepteurs de type superhétérodyne pour une plus grande sécurité de fonctionnement.