Comparatif instructif...

Acheter un programmateur Elnec, revient à acheter un programmateur évolutif dans le temps.  De part la disponibilité régulière et en libre accès des mises à jour de son logiciel, vous êtes certain de disposer d'un programmateur  "toujours au top". 

Device counter statistics


A titre indicatif chaque nouvelle version du logiciel Elnec permet à votre programmateur de supporter environ (en moyenne et suivant le modèle du programmateur) jusqu'à 626 nouveaux composants. Dès lors c'est (en moyenne) près de 28 nouveaux composants qui sont ajoutés chaque jour "ouvré" par les équipes de développement d'ELNEC !
  
Il est donc tout naturel que les programmateurs Elnec supportent un nombre exceptionnellement important de composants (ce nombre est d'ailleurs repris et indiqué dans la description de chaque modèle). Toutefois il nous apparait très important d'effectuer une mise au point sur le nombre de composants supportés par nos programmateurs.
   
 

Nombre de composants supportés par un programmateur.. selon Elnec:
Selon la méthode utilisée par Elnec, le nombre de composants supportés par un de ses programmateurs augmente lorsque:
   
- Un nouveau composant apparaît (nécessitant le développement d'un nouvel algorithme de programmation).
 
- Un composant apparaît avec un nouveau boîtier (nécessitant le développement annexe d'un adaptateur).
  
- Un composant apparaît avec une possibilité d'une programmation en mode ISP
  
- Un composant apparaît avec une variante nécessitant une modification de l'algorithme de programmation.
     
Dès lors l'augmentation du nombre de composants supportés par les programmateurs Elnec est pleinement justifiée et ne concerne que les cas nécessitant un développement actif et réel de la part d'Elnec.
   
  

Nombre de composants supportés par les programmateurs de certains concurrents:
La plupart des programmateurs concurrents annoncent également le nombre de composants qu'ils sont capables de supporter. Toutefois il est extrêmement important de signaler que leur méthode de comptabilisation est bien différente de celle utilisée par Elnec. La plupart d'entres eux n'hésitant pas en effet à ajouter un nouveau composant à leur liste quant bien même celui-ci présente une infime différence ou impact sur l'algorithme de programmation de base. 
   
Nous sommes donc désolé de constater que leur méthode de comptabilisation plus que douteuse n'a pour simple et unique but que de "gonfler" le nombre de composants supportés afin de leurrer le futur acquéreur.
    
  
Comparatifs... très instructifs !
Afin d'étayer nos explications, nous vous invitons à prendre connaissance des petits comparatifs ci-dessous en vous imaginant leurs conséquences si vous rapportez leurs résultats à l'ensemble des familles de composants.
 
Ces comparatifs opposent le programmateur Elnec "BeeProg2" à 2 programmateurs concurrents. Ils sont basés sur la liste des composants supportés rapportés par chaque fabricant au 6 Décembre 2010.
   
Afin de ne pas froisser les susceptibilités et de ne pas porter un coup au morale des personnes ayant acquis ces derniers en pensant avoir fait une bonne affaire, nous ne nommeront pas les produits concurrents.    
 
Le programmateur concurrent A est un programmateur fabriqué en Chine (bien que son concepteur prétende qu'il vient des USA).
   
Le programmateur concurrent B est un programmateur fabriqué en Allemagne.
     

Exemple #1
Composant: S29GL128PxxFxx01 [Spansion NOR Flash memory]


Elnec (BeeProg2) Concurrent A Concurrent B
Nombre de variations
du composant dans
la liste des
composant supportés

1 4 Non supporté

Le concurent A "gonfle" le nombre de composants supportés en comptabilisant les versions Pb-free / SnPB ainsi que les options de vitesses de programmation !


Exemple #2
Composant: uPD78F0103 [NEC - microcontroller with Flash]

Elnec (BeeProg2) Concurrent A Concurrent B
Nombre de variations
du composant dans
la liste des
composant supportés

2 [Dont un pour le mode ISP] 18 [sans support du mode ISP !] Non supporté

Le concurent A "gonfle" à nouveau le nombre de composants supportés en comptabilisant cette fois ci les composants avec des gammes de températures différentes ou dotés de suffixes différents (bien que celà n'ait aucun impact sur l'algorithme de programmation de base) !


Exemple #3
Composant: PIC16C554 [Microchip EEPROM]

Elnec (BeeProg2) Concurrent A Concurrent B
Nombre de variations
du composant dans
la liste des
composant supportés

4 [DIL, SOIC18, SSOP20, ISP] 6 [DIL, SOIC18, SSOP20, ISP 3x! ] 21 [DIL, SOIC18, ISP; SSOP20 non supporté !]

Le concurent A "gonfle" à nouveau le nombre de composants supportés en comptabilisant la programmation ISP pour chaque version de boîtier du composant !

Le concurent B "gonfle" également le nombre de composants supportés en comptabilisant les variations de suffixes


Exemple #4
Composant: AT89C51RD2 [Atmel microcontroller with Flash]

Elnec (BeeProg2) Concurrent A Concurrent B
Nombre de variations
du composant dans
la liste des
composant supportés

6 [DIL, PLCC44, PLCC68, VQFO44, VQFP64, ISP] 7 [DIL, PLCC44, PLCC68 2x!, VQFP44, VQFP64 2x!; ISP non supporté !] 20 [ PLCC44 2x!, VQFP44 4x!, VQFP64 2x!; DIL et ISP non supportés !]

Le concurent A "gonfle" à nouveau le nombre de composants supportés en comptabilisant plusieurs adaptateurs pour un même boîtier !

Le concurent B "gonfle" également le nombre de composants supportés selon les variations de suffixes et la disponibilité de plusieurs adaptateurs pour un même boîtier !


Exemple #5
Composant: AT80F51 [Atmel microcontroller without Flash]

Elnec (BeeProg2) Concurrent A Concurrent B
Nombre de variations
du composant dans
la liste des
composant supportés

- 3! [DIL, PLCC44, TQFP44] -

Le concurent A qui ne "doute de rien"... "gonfle" à nouveau le nombre de composants supportés en comptabilisant des composants impossibles à programmer (car ne disposant pas de mémoire Flash) ...



Conclusion:
Il apparait donc clairement qu'en exploitant la même méthode que celle utilisée par Elnec, il faudrait en fait limiter le nombre au 4/5 des composants supportés affichés sur le site Internet du concurrent A et diviser par 5 pour celui affiché sur le site Internet du concurrent B.

Le tableau ci-dessous donne alors une idée plus juste du comparatif entre les programmateurs:

Elnec (BeeProg2) Concurrent A Concurrent B
Composants
supportés 57.557 ~50.620 ~11.990

Dans le même esprit, si nous devions appliquer les mêmes méthodes de comptabilisation peu déontologique du concurrent A sur le programmateur Elnec, voici le comparatif que l'on obtiendrait:

Elnec (BeeProg2) Concurrent A
Composants
supportés ~71.950 63.276

De façon similaire, si nous devions appliquer les mêmes méthodes de comptabilisation peu déontologique du concurrent B sur le programmateur Elnec, voici le comparatif que l'on obtiendrait:

Elnec (BeeProg2) Concurrent B
Composants
supportés ~230.220 59.950
 
Vous voici maintenant pleinement informé de ce qu'il convient de prendre en compte avant l'achat de votre futur programmateur !